Bric à brac d'infos

Le SIB 2010, vous avez dit salon ?

 

Le SIB ou Salon de l’Informatique et Bureautique de Tunis (du 23 au 27 Nov. 2010) n’est plus ce qu’il était, à savoir l’occasion de l’année pour découvrir les dernières nouveautés en termes d’ordinateurs, logiciels et périphériques.

Il ne remplit plus son rôle de veille technologique.

Les organisateurs feraient mieux de changer la dénomination du salon, choisir par exemple  » les Journées Commerciales de l’Informatique  » car c’est tout ce qu’il mérite comme nom !

Après s’être acquitté de la somme de 2 dinars, droit d’entrée qui a augmenté cette année (100% d’augmentation), à peine arrivé dans le hall d’accueil que des prospectus commerciaux pleuvent à droite et à gauche si bien qu’arrivé à mi chemin du parcours nos deux bras se retrouvent déjà bien lestés.

Sans parler du vacarme assourdissant des sonos, surtout celui du stand de Tunisie Télécom, je trouve cela ridicule de la part d’une entreprise de cette envergure.

Dans les lieux publics on ne fume plus depuis un certain moment maintenant, alors qu’ici c’est l’occasion de se relâcher sans qu’aucun personnel responsable ne vous demande de respecter la loi.

Après quelques pas effectués non sans difficulté, certains tapis rouges balisant les couloirs de la foire sont mal déployés au sol si bien que le risque de trébucher existe bel et bien, on fait rapidement le tour de la chose, aucune nouveauté rien que des PC exposés pour la plupart des portables. C’est du déjà vu.

Les mêmes que ceux que l’on peut voir dans les différents commerces et grandes surfaces du pays, rien de plus. Or à mon avis ce n’est pas son rôle majeur de reproduire le marché existant.

Le SIB ne doit plus se contenter d’être une simple foire commerciale, où les commerçants espèrent trouver l’occasion d’écouler leurs stocks avant la fin de l’année. Je ne suis pas contre le côté commercial mais il ne doit pas s’y tenir uniquement à cet aspect.

Il doit être la vitrine technologique du secteur de l’informatique, présenter les nouveautés ainsi que les tendances à venir, pour que le visiteur puisse se faire une réelle idée et resté  » branché ‘‘.

A aucun moment on ne sent le côté High Tech, franchement ce salon n’arrive pas à se défaire de l’ambiance de souk qui prévalait déjà du temps où il se tenait dans l’espace exigu de la Charguia.

Publicités

2 Réponses

  1. aymen

    khouya,touness est pays de consommation et non de création,dans nos sociétés on fait généralement des tâches à basse valeurs ajouté,pareil en tous,la mentalité est de ne pas crée: juste consommer.

    //un tunisien qui s’est enfui de la tunisie vers des lieux de création et d’innovations

    28 novembre 2010 à 1 h 17 min

  2. Malheureusement tout cela est un peu vrai.

    28 novembre 2010 à 9 h 29 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s