Bric à brac d'infos

La situation des réfugiés à la frontière tuniso-libyenne (Rass Jdir) s’aggrave

Fuyant l’insurrection en Libye, de nombreux réfugiés de plusieurs pays y compris Tunisiens, ont traversé la frontière tuniso-libyenne par le poste de contrôle de Rass Jdir vers la zone de transit prévue pour les acceuillir.

Les autorités tunisiennes doivent donc gérer un afflux massif de travailleurs Egyptiens,Chinois, Turques et du sous continent Indien préférant fuir l’ouest de la Libye par la route.

Le dispositif mis en place par le Croissant rouge tunisien, l’armée tunisienne, les bénévoles des villes avoisinantes a été renforcé par les équipes du Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) pour accueillir, soigner, puis diriger ces réfugiés vers l’aéroport de Djerba ou les ports maritimes suivant le mode d’évacuation choisi par leus pays.

pont aérien egyptien

Mais d’après le responsable militaire de ces opérations, ce sont les transports aériens et maritimes qui ne suivent pas le grand flux des quelques 75.000 personnes ayant transité par la Tunisie.

La situation humanitaire de ces réfugiés est alarmante, mais apparemment l’armée a toujours le contrôle sur les évènements , mais jusqu’à quand ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s