Bric à brac d'infos

Articles tagués “libye

Kadhafi parti, on ira se baigner en Libye

La Tunisie avec ses 1200 kilomètres de côtes est, ou a été un paradis pour touristes à quelques heures de vol de l’Europe. Le dépaysement était assuré pour les visteurs tant que les plages recherchées étaient encore sauvages.

Malheureusement  le développement économique en Tunisie a surtout prédominé dans les zones cotières aux dépens de l’intérieur du pays.

Une grande partie de nos côtes a subi un bétonnage en régle, les villes cotières ont grandis et posé leurs tentacules en avalant des kilomètres de plage.

Tourisme de masse et folie des grandeurs aidants  de  pseudo- hôteliers ont construit de grands hôtels souvent laids qui ont défigurés nos côtes.

Alors à défaut de rendre à notre littoral sa virginité, rêvons à celui de la Libye encore préservé  en espérant que les successeurs de Kadhafi ne feront pas la même erreur que chez nous.


La situation des réfugiés à la frontière tuniso-libyenne (Rass Jdir) s’aggrave

Fuyant l’insurrection en Libye, de nombreux réfugiés de plusieurs pays y compris Tunisiens, ont traversé la frontière tuniso-libyenne par le poste de contrôle de Rass Jdir vers la zone de transit prévue pour les acceuillir.

Les autorités tunisiennes doivent donc gérer un afflux massif de travailleurs Egyptiens,Chinois, Turques et du sous continent Indien préférant fuir l’ouest de la Libye par la route.

Le dispositif mis en place par le Croissant rouge tunisien, l’armée tunisienne, les bénévoles des villes avoisinantes a été renforcé par les équipes du Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) pour accueillir, soigner, puis diriger ces réfugiés vers l’aéroport de Djerba ou les ports maritimes suivant le mode d’évacuation choisi par leus pays.

pont aérien egyptien

Mais d’après le responsable militaire de ces opérations, ce sont les transports aériens et maritimes qui ne suivent pas le grand flux des quelques 75.000 personnes ayant transité par la Tunisie.

La situation humanitaire de ces réfugiés est alarmante, mais apparemment l’armée a toujours le contrôle sur les évènements , mais jusqu’à quand ?


Kadhafi le Mao vert lance la contre-révolution

Reuters

Février 2011, pour prévenir son renversement  Kadhafi en guide futé de la révolution libyenne a lancé la contre-révolution des le début du soulévement des libyens essentiellement en Cyrénaique ( Est de la Libye ).

Les récents évènements en Tunisie puis en Egypte lui ont apporté le recul nécessaire pour analyser la situation chez lui et prendre ces mesures.

Benghazi la deuxième plus grande ville du pays proche de l’Egypte voisin a une tradition de contestation du régime plus marquée que dans les autres régions.

C’est là que se déroule l’essentiel de la contestation sous formes d’affrontements meurtriers avec la police locale et peut être les milices du pouvoir appelées là bas  » comités populaires », selon un premier bilan 24 manifestants seraient tués, d’après l’organisation Human Rights Watch (HRW).

Des partisans mobilisés par le régime de Kadhafi manifestent dans le centre de Tripoli la capitale qui pour le moment est  » fidéle au régime  » en brandissant des portraits de leur  » guide  » ainsi que les fameux drapeaux verts de la Libye.

La nuit en guise de soutien au guide de la révolution des feux d’artifices sont tirés en l’air,agrémentés par des concerts de klaxons,ainsi qu’un mélange de sirènes et gyrophares.

A longueur de journée la télévision d’état outil de propagande par excellence relait ces diverses manifestations pro-Kadhafi .

En prévision d’une forte couverture médiatique par Al jazeera comme à l’accoutumée, craignant un effet d’embrasement dans les villes en émeutes, la chaine du Qatar elle  aussi est visée par des slogans hostiles.

La libye isolée idéologiquement entre deux pays ayant fait chûter la dictature, est de plus en plus sous la pression d’un  soulévement populaire grandissant et  inédit depuis quatre décennies.Va t’elle résister longtemps aux vents du changements qui n’arrêtent pas de souffler sur le monde arabe.

La jeunesse libyenne mobilisée sur Facebook pour que le jeudi 17 février  soit une journé de colère ose même  s’attaquer aux symboles forts du régime de Kadhafi, dans cette vidéo prise à Tobrouk ville de l’ extrême Est  on assiste à la destruction d’une sculpture représentant le  »  livre vert  » , ce livre à la manière du livre rouge de Mao Zédong en Chine contient la doctrine idéologique de Kadhafi.

http://twitter.com/EnoughGaddafi