Bric à brac d'infos

Articles tagués “RCD

Allons voter le 23 octobre

La révolte des Tunisiens pour renverser  Ben Ali a été la plus pacifique du communément nommé    « Printemps Arabe ». Ce dictateur qui a  tant fait de mal à notre pays a pris ses valises et parti ce réfugier en Arabie Séoudite avec sa famille.

Mais ce n’est pas pour autant que l’on soit arrivé à éradiquer son système de gouvernance corrompu laissé en héritage à qui veut bien en profiter.

L’enjeu majeur après les élections du 23 octobre 2011 ( 20,21 et 22 pour les expatriés) pour choisir une assemblée constituante, est de bâtir une Tunisie basée sur une nouvelle constitution garante de l’ Etat de droit.

Le peuple a fait le gros du travail en chassant Ben Ali et son clan mafieux, reste aux politiciens candidats de faire le reste à savoir nettoyer les institutions et instaurer un climat sain et propice au redécollage du pays.

Je ferais confiance aux hommes et femmes intègres qui n’ont jamais flirté avec l’ancien régime pour le soutenir et en tirer profit.

Je voterais pour les hommes et femmes  qui ont  une réelle volonté de barrer la route aux anciens membres du RCD en tenues de camouflage.

Je voterais pour les hommes et femmes  qui entendent faire valoir leurs idées pour une Tunisie libre et digne , laique et tolérante et non pour ceux qui distribuent argent,cartons remplis d’aliments et cigarettes pour acheter les voix.

C’est vrai que la Tunisie a beaucoup changé depuis le 14 Janvier, hommage à nos martyrs et blessés,nous avons tous retrouvé notre liberté perdue mais que de chemin nous reste à faire…

… car une démocratie corrompue n’est pas plus enviable qu’une dictature.


Est-il dangereux de tirer en l’air?

Plusieurs fois je me suis posé la question suivante : lorsque on tire une rafale en l’air à la verticale ou à l’oblique, où vont les balles ?

On a peut être  tendance à l’oublier mais elles finissent bien théoriquement par retomber au sol , soit sur le lieu du tir ou à quelques centaines de mètres si le tir était oblique.

Dans ces deux cas, une balle en retombant a t ‘elle l’énergie nécessaire pour tuer quelqu’un ou le blesser sérieusement ?

Depuis le déclenchement de la révolution en Tunisie à la mi décembre 2010 jusqu’à présent, l’on n’arrête pas de tirer en l’air tour à tour dans  les pays arabes touchés par  le vent de  la  révolte.

Cela a commencé en Tunisie puis en Egypte par les tirs de sommation des militaires pour contenir le débordement des foules,   à la Lybie où cette fois les pro et anti Kadhafi tiraient en l’air au gré des victoires sans oublier le Yemen.

Pour illustrer ce phénomène voici une vidéo assez spectaculaire que j’ai prise sur les lieux mêmes d’un tir de feu de  sommation bien nourri par les militaires tunisiens.

Cela s’est déroulé pendant la fameuse journée du 20 Janvier 2011 lors de la manifestation devant le siège du RCD demandant sa dissolution.

Après quelques heures d’une ambiance pacifique et  bonne enfant , j’ai trouvé intéressant de filmer un sympathique monsieur en train d’improviser une musique à l’aide des restes de cornières ayant servi à fixer l’enseigne du RCD .

Je ne sais pas ce qui leur a pris, mais les soldats qui  formaient un cordon de sécurité devant le building à l’avenue Mohamed V ont commencé à tirer en l’air  avec furie, excédés sans doute par des manifestants voulant s’introduire dans l’enceinte du bâtiment.

D’ailleurs immédiatement après l’officier supérieur  ayant vu que ces jeunes militaires ont dépassé leur limites s’est jetté sur l’un deux pour qu’il arrête de tirer en l’air en le réprimandant comme un gamin gâté, scène irréaliste à laquelle je venais d’assister.

Mais hommage quand même à notre armée nationale qui essaie tant bien que mal à maintenir l’ordre et la sécurité après l’effondrement du régime déchu en Tunisie.

Plus d’informations sur la dangerosité de ces tirs, consulter cet article de slate.fr.


Manifestations du 20 janvier 2011 devant le siège du RCD – II

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Manifestations du 20 janvier 2011 devant le siège du RCD – I

 

 

 

Hier à la mi-journée une foule s’est rassemblée devant le siège de l’ancient parti au pouvoir le RCD.

Dans une ambiance bonne enfant plusieurs centaines de citoyens Tunisiens se sont carrément agglutinés devant les grilles protégeant le siège du parti état qu’était le RCD.

Ils demandaient la fin de ce parti avec les slogans tels que  » RCD out  » ,  » Pain et eau mais pas de RCD  » etc…

Un cordon de sécurité constitué par des soldats de l’armée nationale fleur au fusil était en fait l’ultime  rempart pour empêcher les manifestants de rentrer à l’intérieur de l’enceinte et exprimer leur colère, leur refus du maintien de ce symbole fort du régime de Ben Ali.

 

 

Plusieurs médias étrangers effectuaient  la couverture de cet événement.Un membre d’une chaine de télévision privée française a même souligné que cette révolution était menée avec grande  » classe  » tant que la police n’intervenait pas pour réprimer les manifestations pacifiques.

Ce rassemblement populaire historique s’est achevé par le démontage ( par du personnel encore sur place ) de l’enseigne  » RCD  »  boulonnée sur la façade de cet imposant bâtiment de plusieurs étages ainsi qu’une partie de l’enseigne lumineuse installée sur le toit.

 

Entre temps et symboliquement cet édifice a été renommé   » Maison de la Révolution du Peuple  »  par une écriture en rouge  sur une  pancarte en carton blanc.

Quelle journée historique à laquelle je viens de participer pleine d’émotions, qui n’est pas sans rappeller un moment fort comme celui de la chute du mur de Berlin en 1989.